Le colley du box 34

Et voilà, ma lecture du roman de Joëlle CaveRivière est terminée.

Tout au long du livre, nous vivons et voyons la vie qui nous entoure à travers les yeux de ce « colley du box 34 », de sa naissance dans une usine à chiots, à sa mort . Je suis contente d’avoir lu « planète chien » avant, car « le colley du box 34 » illustre beaucoup les conseils donnés par Joëlle Caverivière. Ainsi que toutes les petites erreurs que nous commettons vis à vis de notre chien, qui pour nous paraissent bénignes, mais pour le chien sont d’une incompréhension totale, voire même une trahison.

Le résumé de l’auteur :

De sa naissance à sa fin de vie , un chien nous entraine dans un monde canin de sensations et d’émotions, en racontant se perception des événements, ou des anecdotes, qui jalonnent son existence mouvementée.

Tour à tour naïf, drôle, émouvant, ce héros à quatre pattes nous fait ainsi vivre ses plaisirs et ses peurs, ses satisfactions et ses frustrations , ses enthousiasmes et ses erreurs.

Mon aperçu du livre

Dès les premières pages, ce colley nous transporte dans ces petites aventures de la vie. Et plus les pages se tournaient plus je me prenais d’affection pour lui , et plus je lisais, pour connaitre ses progrès, ou ses nouvelles défaites … C’est un livre très bien écrit qui se lit très rapidement, avec beaucoup d’humour sur les objets qui nous entourent, nous les humains, et qui ne sont pas perçus de la même façon par le chien. Ce que j’aime particulièrement dans ce livre, c’est que ce n’est pas un de ces livres qui commence par « il était une fois … » et qui termine par « Ils vécurent heureux … »

En arrivant à la dernière page, j’ai été surprise de la fin du livre, tout au long je m’attendais à une fin qui me semblait logique vu les éléments annoncés dans le premier chapitre. Peut être un sentiment de trop peu. L’écriture est tellement fluide, que j’ai passé pages par pages et en arrivant à la dernière j’ai tout de suite pensée  » oh non déjà ! »

Maintenant quand je vois mon propre chien, je me dit peut être que lui aussi voit cet objet comme ça , et peut être que quand j’ai fait ceci, il a également ressenti ça …

Tout comme « Planète chien », « le colley du box 34 » nous apprend énormément de choses sur notre chien , sans que l’on s’en rende compte …

J’adore !

Et vous est ce que vous l’avez lu ? Qu’en pensez vous ? Est-ce qu’il vous tente ?

Planète chien

Il y a une petite semaine j’ai découvert sur le blog de Baïka, un livre écrit par Joëlle CaveRivière, une comportementaliste qui propose un nouveau point de vue, une nouvelle vision sur nos relations maître/chien.

Je l’ai reçu mardi soir, et il est déjà fini. Je l’ai dévoré d’une seule traite.  Il a totalement changé ma façon de voir certaines choses, que je pensais « bien faire », alors qu’au contraire je créais le désordre et incompréhension totale dans la tête de mon chien. Je pense que ce livre permet de savoir réellement qui est notre chien. Comment il évolue avec ses congénères, là aussi j’avais beaucoup d’idées reçues qui s’avèrent totalement fausses …

Elle travaille sur le principe de satisfaction du chien , et à aucun moment le chien n’est « puni », hormis qu’il n’aura simplement pas la satisfaction qu’il souhaite.

Et ça marche, ayant dévoré tout le livre, je me suis mise à l’essai de ces nouveaux exercices avec Gadou. Il était très réceptif et prenait beaucoup de plaisir à « jouer » tout en faisant des progrès et réussir les exercices que je lui demandais.

De l’apparition du chien, à sa conception et à son langage, nous voyons énormément de facettes de notre chien, sur lesquelles nous étions influencés par des « on dit ».

Je pense que ce livre me permettra, de renforcer la relation de confiance établie entre Gadou et moi, et ainsi donner encore plus de bons résultats …

Je me suis remise en question grâce à ce livre 

L’auteur propose également un autre livre, qui n’est plus un « manuel », mais un roman. Je l’ai également commandé et après l’avoir lu, je vous dirais ce que je pense. J’ai hâte de découvrir la vie de ce Colley !!!!

Ce qu’en dit l’auteur : De sa naissance à sa fin de vie, un chien nous entraîne dans un monde canin de sensations et d’émotions, en racontant sa perception des événements, ou des anecdotes, qui jalonnent son existence mouvementée. 

Tour à tour naïf, drôle, émouvant, ce héros à quatre pattes nous fait ainsi vivre ses plaisirs et ses peurs, ses satisfactions et ses frustrations, ses enthousiasmes et ses erreurs. 

 Et l’on découvre, à travers son regard, tous les faux-sens, voire les contresens, qui menacent nos relations avec les chiens.